jeudi 12 avril 2018

Quelle honte !



Quelle honte de voir le village de  Layrac affiché en première page d’un journal en raison d’inscriptions nazies !

NON, NON, il ne s’agit pas d’incivilités lorsqu’on tague sur la porte d’un domicile des croix gammées, symboles du nazisme et de l’antisémitisme !

NON, NON ne banalisons pas, il ne s’agit pas d’enfantillages !
« La bête immonde » comme le dit si bien Pierre Perret est dans les murs de ce beau petit village français…

C’est à vomir !

J’ai passé ma vie d’enseignante et de citoyenne à parler des droits universels et de la tolérance et la persistance de ce racisme est une réalité qui m’écœure et me fait frémir, d’autant plus qu’elle est parfois étayée de discours politiques et soutenue par des scrutins nationalistes.
NON, NON ne laissons pas cet acte impuni, quel qu’en soit l’auteur et assurons cette famille honteusement stigmatisée de notre soutien et de notre sympathie.

Dans le Traité sur la Tolérance Voltaire écrit :
« PUISSENT TOUS LES HOMMES SE SOUVENIR QU’ILS SONT FRERES », il s’élevait contre toutes les formes d’exclusion et dénonçait tous les fanatismes. C’était en 1763.
Comment en 2018 peut-on encore utiliser cette croix gammée, symbole de l’antisémitisme qui a provoqué l’extermination de millions de Juifs alors que l’Histoire est enseignée dans toutes nos écoles ?
Telle est ma douloureuse interrogation !

Françoise Decloet





vendredi 9 février 2018

Retraites enfin un tableau clair

M. MACRON les retraité(e)s vous remercient

Oui je sais, ce n'est pas une information locale, mais il y a des retraité(e)s à Layrac.

Cependant je pense que vous tous retraité(e)s, vous serez "heureux "de savoir la somme que vous allez perdre pour le soit disant programme social du gouvernement, bien entendu  à mettre en parallèle avec la suppression l'impôt sur la fortune
Notre malheur retraités normaux ayant travaillé toute notre vie: c' est de ne pas être assez riche.

Enfin un tableau clair :


Ce doit être cela que M. Macron appelle l'amélioration du pouvoir d'achat pour les classes moyennes.

PhM

lundi 15 janvier 2018

MAISON MÉDICALE à LAYRAC,


 Une mise au point nécessaire pour bien comprendre le problème.


Communiqué envoyé à la rédaction de LA DÉPÊCHE suite à l'article paru dans la Dépêche du Midi, concernant le projet d'antenne de maison médicale à la maison Libéros.

     N'ayant pas de réponse de votre médiateur je m'adresse à vous pour obtenir un droit de réponse à votre article.

Suite à votre article du 10/01/2018 dans la rubrique Layrac : «Une maison médicale à Layrac ? On y pense» : 

     Votre article, laisse à croire que les élus et les professionnels de santé à l'époque de cette réalisation  avaient peu de considération pour les patients de Layrac. Je m'inscris en faux contre ces allégations purement polémiques qui tendent à cacher la vérité. Le projet de l'aire de santé Astaffort Laplume Caudecoste qui couvre les deux anciens cantons d' Astaffort et Laplume a été validée et financée par L'Europe, l’État par l'intermédiaire de l'ARS (Agence Régionale de Santé), la Région, le Département et l'Agglomération d'Agen. Tous ces responsables auraient fait peu de cas de la patientèle  layracaise ? J'en doute. Dans ce projet, une place était faite aux médecins généralistes de Layrac à travers une antenne comme celle de Caudecoste. Ils ont fait eux seuls le choix de rester en libéral indépendant, choix respectable et respecté par la commission qui a validé ce  projet en les intégrant dans l'aire de santé. Il était alors inutile de construire une structure  vide sur Layrac .
Que l'idée réapparaisse avec de nouveaux professionnels de santé, tant mieux ! Mais qui financera une telle structure ? Certainement les Layracais, bien que la compétence en revienne à l'Agglomération agenaise. 
Quant au ratio médecins-population, cela fait plus de 40 ans qu'il y a 2 médecins à Layrac pour prés de 4000 âmes contre 4 médecins à Astaffort pour 2000 habitants...

        Signé :    Docteur Jean Alain, 
                       Docteur Rivière Gérard, 
                       Michel Esteban ancien Vice Président du Conseil Général, 
                       Françoise Decloët ancienne suppléante Conseil Général

Complément d'information, nous avons eu dans les années 80  trois médecins à Layrac (les docteurs Michaud, Viana et Gilbert (une autre époque)



lundi 1 janvier 2018

Vœux 2018

Litho Layrac JL Moreno

L’équipe
"PRIORITE LAYRAC"
vous souhaite à vous toutes et tous ses meilleurs vœux pour 
l'année 2018 

jeudi 14 décembre 2017

Toute l'équipe du blog "Priorité Layrac" vous souhaite de passer de
 très bonnes fêtes.





lundi 23 octobre 2017

Suppression de la Taxe d'Habitation

La suppression de la taxe d'habitation : La mise à mort des petites communes


Notre gouvernement actuel « drague » la petite classe moyenne par un argument totalement fallacieux :
« j'augmente la CSG mais vous serez compensé à terme (3 ans) par la suppression de la taxe d'habitation. »
Mais avant de dire « qu'il est bien ce Macron »il faut réfléchir car le diable se cache  dans le détail.
- L'augmentation de la CSG c'est tout de suite en 2018, la compensation est étalée sur 3 ans.
- l’État encaisse la CSG et la compense par la suppression d'un impôt émis par la Commune. C'est un peu comme si je vous piquais de l'argent et que je demandais à un proche de vous rembourser.


C'est à terme la mort des communes :
1ère étape : On étrangle peu à peu

Pour justifier ce tour de passe-passe notre Macron national rétorque : "oui mais je rembourserai intégralement les communes". Peut être pour la 1ère année car notre Président dit avoir une « parole ». Mais, pour la suite  qu'adviendra-t-il, du reversement si Layrac par exemple désire faire des investissements (salle des fêtes, médiathèque, remises aux normes de bâtiments communaux ……) et de ce fait décide d'augmenter l’impôt ?

L’État remboursera t-il ce progrès social ? J'en doute fortement et, comme pour les aides sociales au Conseil Départemental, l’État se désengagera peu à peu, laissant les finances locales exsangues.


2ème étape : La mise à mort des communes rurales

Poussées à bout par l'effet ciseaux, non compensation de l’État, inflation, augmentation des charges communales, projets locaux à financer, l’État dira « vous n'êtes plus viables disparaissez au sein des communautés de communes ou d'agglo (qui deviennent de fait l'échelon administratif pertinent).
Vous trouvez que j'exagère ? Regardez ce qui se passe pour les départements ruraux comme le Lot-et-Garonne.
L’État en utilisant les subterfuges de la délégation de compétence  non compensée va arriver à son but ; suppression des départements et des communes en ne gardant que les métropoles, les régions et les communautés d'Agglo.

Finie la proximité
Finies les petites communes rurales où leur Maire et leurs conseillers municipaux souvent bénévoles (surtout les conseillers) se dévouent pour leur prochain.
Bonjour l'omnipotence des urbains sur les ruraux
En un mot « crevez dans vos campagnes mais surtout…..en silence »



Ph. M.



jeudi 28 septembre 2017

Courrier des internautes


Un fidèle internaute, lecteur du blog « Priorité Layrac » nous a écrit et nous demande de mettre en lignes ses remarques et ses réflexions :


- La moyenne surface :

« trop loin pour les personnes âgées, trop prés d'Astaffort »


- La place Jean Jaurès :

« des rues en goudron trop noir et des caniveaux en fausses pierres alors qu'il existe de très beaux goudrons ton pierre. A quoi sert l'Architecte des Bâtiments de France !!!! »


- La santé et la commune : 

« A Astaffort il y a 4 médecins et 1 pharmacie, un 5ème médecin cherchant à ce jour à s'installer. A Layrac nous ne bénéficions  plus que d'un seul médecin débordé et de 2 pharmacies.


Que fait donc notre Maire pour conserver  et attirer de nouveaux docteurs et de nouveaux commerces de proximité alors que la population de Layrac et le nombre de personnes âgées augmentent ?
Que fait-il bon Dieu !!! 

Et qu'aura -t-il fait  dans son exercice à part finir les fantasmes  du précédent maire, Pierre Pujol, sans s'occuper des problèmes essentiels que sont la santé, la proximité et le bien vivre à Layrac ?

Nous voici maintenant endetté pour 20 ans pour des fanfaronnades irraisonnées !
Avant le luxe et le superflu faisons passer le confort des citoyens en priorité ! 
Layrac se meurt dans des bêtises successives alors que paradoxalement la population augmente. »

A.C.



Comme A.C. notre blog est à votre disposition pour relayer vos informations , vos réflexions , vos coups de cœur comme vos coups de gueule tant que ça reste dans l'expression civile, que les faits sont vérifiables et que l'on ne rentre pas dans les règlements de compte personnels. 


La rédaction