jeudi 14 décembre 2017

Toute l'équipe du blog "Priorité Layrac" vous souhaite de passer de
 très bonnes fêtes.





lundi 23 octobre 2017

Suppression de la Taxe d'Habitation

La suppression de la taxe d'habitation : La mise à mort des petites communes


Notre gouvernement actuel « drague » la petite classe moyenne par un argument totalement fallacieux :
« j'augmente la CSG mais vous serez compensé à terme (3 ans) par la suppression de la taxe d'habitation. »
Mais avant de dire « qu'il est bien ce Macron »il faut réfléchir car le diable se cache  dans le détail.
- L'augmentation de la CSG c'est tout de suite en 2018, la compensation est étalée sur 3 ans.
- l’État encaisse la CSG et la compense par la suppression d'un impôt émis par la Commune. C'est un peu comme si je vous piquais de l'argent et que je demandais à un proche de vous rembourser.


C'est à terme la mort des communes :
1ère étape : On étrangle peu à peu

Pour justifier ce tour de passe-passe notre Macron national rétorque : "oui mais je rembourserai intégralement les communes". Peut être pour la 1ère année car notre Président dit avoir une « parole ». Mais, pour la suite  qu'adviendra-t-il, du reversement si Layrac par exemple désire faire des investissements (salle des fêtes, médiathèque, remises aux normes de bâtiments communaux ……) et de ce fait décide d'augmenter l’impôt ?

L’État remboursera t-il ce progrès social ? J'en doute fortement et, comme pour les aides sociales au Conseil Départemental, l’État se désengagera peu à peu, laissant les finances locales exsangues.


2ème étape : La mise à mort des communes rurales

Poussées à bout par l'effet ciseaux, non compensation de l’État, inflation, augmentation des charges communales, projets locaux à financer, l’État dira « vous n'êtes plus viables disparaissez au sein des communautés de communes ou d'agglo (qui deviennent de fait l'échelon administratif pertinent).
Vous trouvez que j'exagère ? Regardez ce qui se passe pour les départements ruraux comme le Lot-et-Garonne.
L’État en utilisant les subterfuges de la délégation de compétence  non compensée va arriver à son but ; suppression des départements et des communes en ne gardant que les métropoles, les régions et les communautés d'Agglo.

Finie la proximité
Finies les petites communes rurales où leur Maire et leurs conseillers municipaux souvent bénévoles (surtout les conseillers) se dévouent pour leur prochain.
Bonjour l'omnipotence des urbains sur les ruraux
En un mot « crevez dans vos campagnes mais surtout…..en silence »



Ph. M.



jeudi 28 septembre 2017

Courrier des internautes


Un fidèle internaute, lecteur du blog « Priorité Layrac » nous a écrit et nous demande de mettre en lignes ses remarques et ses réflexions :


- La moyenne surface :

« trop loin pour les personnes âgées, trop prés d'Astaffort »


- La place Jean Jaurès :

« des rues en goudron trop noir et des caniveaux en fausses pierres alors qu'il existe de très beaux goudrons ton pierre. A quoi sert l'Architecte des Bâtiments de France !!!! »


- La santé et la commune : 

« A Astaffort il y a 4 médecins et 1 pharmacie, un 5ème médecin cherchant à ce jour à s'installer. A Layrac nous ne bénéficions  plus que d'un seul médecin débordé et de 2 pharmacies.


Que fait donc notre Maire pour conserver  et attirer de nouveaux docteurs et de nouveaux commerces de proximité alors que la population de Layrac et le nombre de personnes âgées augmentent ?
Que fait-il bon Dieu !!! 

Et qu'aura -t-il fait  dans son exercice à part finir les fantasmes  du précédent maire, Pierre Pujol, sans s'occuper des problèmes essentiels que sont la santé, la proximité et le bien vivre à Layrac ?

Nous voici maintenant endetté pour 20 ans pour des fanfaronnades irraisonnées !
Avant le luxe et le superflu faisons passer le confort des citoyens en priorité ! 
Layrac se meurt dans des bêtises successives alors que paradoxalement la population augmente. »

A.C.



Comme A.C. notre blog est à votre disposition pour relayer vos informations , vos réflexions , vos coups de cœur comme vos coups de gueule tant que ça reste dans l'expression civile, que les faits sont vérifiables et que l'on ne rentre pas dans les règlements de compte personnels. 


La rédaction



mardi 25 juillet 2017

En direct du Conseil Municipal...

Compte rendu des derniers Conseils Municipaux 

du 30/06/17 et 06/07/17



La POSTE

La rénovation sera conduite par la société « POSTE IMMO »
L'architecte retenu est M. Lapeyre de Layrac.
Le début des travaux est prévu pour septembre.
La fin du gros œuvre devrait se situer vers fin décembre ;
L'agencement  de l'espace Poste au sein du bâtiment commencerait en novembre pour se terminer en janvier.
L'ouverture est espérée en février.

Nouveau lotissement de logements sociaux à « Lagravade »

Cilliopée souhaite construire sur un terrain jouxtant le cimetière un lotissement de 22 T3 et 19 T4.
Ce terrain de 15000 m² (1,5 ha) appartient à la Mairie et était initialement réservé pour une future extension du cimetière.
Le Maire précise que Cilliopée comme tous les autres bailleurs sociaux demande comme participation communale le don du terrain pour l'euro symbolique. De plus il précise que dans le nouveau PLUI d'autres terrains sont bloqués si des besoins d'extension de cimetière se faisaient sentir, extension qui n'est pas à l'ordre du jour, vu les surfaces actuellement disponibles.

Les deux groupes d'oppositions sont contre ce projet mais pour des raisons différentes.
- La liste « Pujol » est contre la vente du terrain
- La liste « Priorité Layrac » rappelle qu'elle est favorable à la réalisation de logements sociaux mais ne comprend pas (vu l'état des finances municipales ) que l'on puisse céder  gratuitement 1,5 ha de terrain à bâtir .
Le vote à bulletin secret demandé par M. Pujol, est accepté puisque plus d'1/3 des conseillers municipaux présents se prononce pour.
Résultats : 2 nuls,  17 pour, 8 contre. Le terrain sera donc vendu à Cilliopée pour l'euro symbolique.

Quota de logements sociaux

Layrac se doit d'avoir 20 % de logements sociaux (loi ALLUR et SRU article 55).
Layrac est en dessous de ce seuil et paye donc une pénalité annuelle de l'ordre de 20.000€.
Cette année ont été votés par l'Assemblée Nationale des assouplissements à cette obligation qui permettrait à Layrac d'y déroger.
Un dossier de demande de dérogation  est  en cours d'élaboration (dossier monté en collaboration avec les services de l'Agglo). Ce dossier, si toutes les barrières administratives départementales régionales et nationales sont franchies avec succès, pourrait aboutir fin décembre.

 Restauration de la mosaïque de l’église St Martin

les mosaïques médiévales de l'église St Martin doivent être restaurées.
Bonne nouvelle ! Le site de St Martin est reconnu site majeur de l'Agglo ce qui permet de bénéficier de subventions substantielles.
La restauration est estimée à 60000 € subventionnée à 70 % par l'Agglo (42000 €) 10 % par le FST (6000 €) reste donc 12000 € à la charge de la commune.



Travaux de l'école élémentaire : et maintenant une cantine !!!!

Un gouffre financier découlant d'un choix initial mal réfléchi.
Petit rappel : dans son programme électoral M. Constans prévoyait de faire une remise aux normes minimale de l'école élémentaire de manière à pouvoir aborder la problématique des bâtiments scolaires sans précipitation.

La réalité est tout autre. Des travaux très importants chiffrés à ce jour à 1.443.000 € contre 886.000 € initialement prévus ce qui fixe l'école élémentaire place du Royal pour de très nombreuses années.
Une des conséquences néfastes de ce choix est que la traversée de la RN 21 par les enfants pour aller à la cantine  est toujours d'actualité.
Qu'à cela ne tienne, notre Maire a toujours une solution en réserve : construisons une 2ème cantine dans la cour de récréation de l'école élémentaire. Pas de problème, soit les Layracais la payeront par le biais des augmentations des impôts locaux, soit l'endettement de la commune va continuer à augmenter.
La majorité du conseil municipal suivant aveuglement l'avis du Maire, vote pour confier à AT 47 et au CAUE un audit de faisabilité technique (audit gratuit) pour chiffrer les différents scénarios. (le choix de construction étant  déjà entériné  par le Maire.)

PS : le projet porté par la liste « Priorité Layrac » était de construire une école élémentaire moderne sur la zone de l'esplanade Charles de Gaulle afin d'avoir un ensemble scolaire cohérent avec l'école maternelle, l 'école élémentaire, la cantine et les gymnases au même endroit. 
L'ancienne école serait devenue maison des associations et de la culture et aurait pu accueillir une bibliothèque médiathèque,  ce qui aurait fortement participé à la revitalisation du centre bourg.

Modification des rythmes scolaires suite aux décisions prises par le gouvernement «Edouard Philippe »


Dans un premier temps un sondage a été réalisé auprès des familles.
Pour un retour à la semaine de 4 jours, école maternelle 76 %, école élémentaire 52 %

Dans un 2ème temps les deux conseils d'école ont statué
Ecole maternelle :  pour la semaine à 4 jours 11 voix, contre 2 voix, et 1 abstention.
Ecole élémentaire : pour la semaine à 4 jours 7 voix , contre 11 voix.

Dans un 3ème temps le Conseil Municipal a donné son avis : unanimité pour le retour à 4 jours.

Toutes ces information vont être transmises à l’Inspecteur d'Académie qui prendra sa décision dans les jours à venir. Cependant l’unanimité du choix n'existant pas il y a de très fortes chances que nous restions sur un statut quo  par rapport à 2016-2017.

Une chose est sûre : c'est une tromperie ! Les informations nationales précisent que le choix va revenir au niveau des municipalités, or la décision est finalement dans les mains de l'Inspecteur d'Académie.
Enfin pour conclure sur ce sujet il faut reconnaître que les intérêts communaux, familiaux, éducatifs et sociaux dictant  le choix final sont nombreux divers et quelquefois divergents.

Pourtant un intérêt et un seul devrait compter, le bien de l'enfant.



dimanche 18 juin 2017

Législatives 2017 - résultats du 2 nd tour à LAYRAC



RESULTATS 2nd tour - COMMUNE de LAYRAC
Dimanche 18 juin 2017
Second tour

Nombre% des inscrits
Inscrits2966
100,00

Abstentions
59,24
Votants120940,76
% des votants
Bulletins blancs132
Bulletins nuls50
Suffrages exprimés1027
84.95
Candidat
Parti politique
Voix% des exprimés

Michel Lauzzana
La République en marche !
673
65.53
Jean Dionis du Séjour
Union des démocrates et indépendants (Les Républicains)
354
34.47

Source : Ministère de l'Intérieur - Première circonscription de Lot-et-Garonne




dimanche 11 juin 2017

Législatives 2017 - résultats du 1 er tour à LAYRAC





RESULTATS 1er tour - COMMUNE de LAYRAC
Dimanche 11 juin 2017
Premier tour

Nombre% des inscrits
Inscrits2966
100,00

Abstentions
50.03
Votants
148249,97
% des votants
Bulletins blancs32
Bulletins nuls12
Suffrages exprimés143897.03
Candidat
Parti politique
Voix% des exprimés
Michaël Van Casteren-Furlan
Écologiste (Mouvement 100 %)
100.70
Cécile Perrain
Divers (Union populaire républicaine)
90.63
Catherine Lesné
Front national
24416.97
Rémi Dubernet
Extrême gauche (Nouveau Parti anticapitaliste)
70.49
Céline Boussié
La France insoumise
14510.08
Benoît Aurices
Debout la France
332.29
Maryse Combres
Écologiste (Europe Écologie Les Verts)
412.85
Lucette Lousteau (députée sortante)
Parti socialiste
1399.67
Mohamed El Marbati
Extrême gauche (Lutte ouvrière)
50.35
Michel Lauzzana
La République en marche !
53637.27
Jean Dionis du Séjour
Union des démocrates et indépendants (Les Républicains)
21214.74
Muriel Boulmier
Divers droite
443.06
Danielle Blasco
Parti communiste français
130.99
Source : Ministère de l'Intérieur - Première circonscription de Lot-et-Garonne



jeudi 18 mai 2017

Où est passé notre argent ??

Finance, vigilance !



Après la lecture de cet article, vous saurez tout sur les coûts des trois principales opérations d’investissement menées depuis 2014 !

Le DOB (Débat d’Orientation Budgétaire) est le principal document qui permet de réfléchir sur la faisabilité financière des opérations d’investissements communales. 
Aussi, me semble-t-il intéressant de vous rappeler les montants annoncés au DOB qui ont permis de décider de faire ces opérations et  de les comparer aux coûts réels constatés :

1-Le centre bourg : coût prévisionnel DOB 2015 = 1 986 720 € 
-  coût constaté à ce jour = 1 638 911 €

2-L’école primaire : coût prévisionnel DOB 2015 = 855 720 € 
-  coût constaté à ce jour =  1 443 388 €

3-La route nationale avec place du marché : 
coût prévisionnel  DOB 2016 et ajustement 2017 = 824 000 €    
- coût  constaté à ce jour = 1 120 300 €

L’opération du centre bourg est toujours en phase de réalisation mais son coût semble maîtrisé.

L'opération des travaux de l’école primaire, quasiment terminés, est déjà en dépassement de + 587 000 € (+69%) !

Pour l’opération de la route nationale et  de la place du marché, également en cours, là aussi, on constate un dépassement de plus de 296 000 € (+36%)

A l’évidence, ces réalisations trop onéreuses accroissent anormalement l’endettement de la commune,  ne permettent pas d’optimiser le montant des subventions, et de surcroît, obèrent nos projets futurs.



Michel Saint Martin, Conseiller municipal